Menu 2

jeudi 6 juillet 2017

Appui aux activités agricoles de communautés riveraines de concession forestière Motema dans le secteur d’Eungu en Equateur/RDC

31 personnes ont bénéficiées des intrants agricoles dans le secteur d’Eungu, Territoire de Ingende, Province de l’Equateur en RDC. C’était à l’issus d’une formation de 4 jours (du 20 au 23 juin 2017) sur le développement et les techniques culturales, organisées par l’ONG Groupe d’Action pour Sauver l’Homme et son Environnement (GASHE) dans le cadre de renforcement des capacités des communautés locales riveraines de la concession forestière de l'entreprise Motema pour améliorer leurs conditions de vie.  
L’objectif de cet appui consiste à aider les communautés pour la promotion de l’agriculture comme activité alternative à l’exploitation de certains produits forestiers qui se raréfient suite à la perturbation des écosystèmes par l’exploitation industrielle du bois.  L’ouverture des routes et la gratuité de transport accordée aux communautés locales par la société, constituent des opportunités pouvant contribuer au développement de la zone d’exploitation forestière, en plus du fonds de développement versé par la société à la communauté pour le compte de la clause sociale de cahier des charges.
Au cours de cette formation les participants ont analysé le marché avant de choisir les produits à cultiver pour atteindre l’objectif financier que chacun s’est fixé. Le maïs, le riz, l’arachide et le manioc constituent les principaux produits sur lesquels les choix des communautés ont portés compte tenu de la demande du marché. Ce qui a permis à l’Ingénieur Agronome Alfred Bongwalanga de donner des orientations techniques sur chacun de ces produits, notamment le choix et la préparation du sol, le choix de la semence, la semis et l’entretien, la récolte et le stockage.  
Les participants à cette formation qui ont bénéficié des intrants agricoles ont remercié l’ONG GASHE pour son accompagnement aux communautés locales d’Eungu, et ont promis de se donner à l’agriculture pour ne pas dépendre totalement des revenus issus de l’exploitation forestière pour le développement de leur terroir. 
La formation a été assurées par l'Ingenieur Agronome Alfred Bongwalanga (les techniques culturales) et  Joseph Bolongo (Analyse et Développement du Marché "ADM") pour le compte du projet « Suivi communautaire des forêts en temps réel » que met en œuvre l’ONG GASHE avec l’appui de Rainforest Foundation UK. 

Joseph Bolongo

mardi 13 décembre 2016

Formation des parties prenantes sur le Système de Suivi en Temps Réel des activités forestières

Les parties prenantes du secteur forestier de la province de l’Equateur ont bénéficié d’une formation sur le Système de Suivi en Temps Réel des Activités forestières (STR). C’était au cours d’un atelier de formation organisé par l’ONG Groupe d’Action pour Sauver l’Homme et son Environnement (GASHE) du 12 au 13 décembre 2016.
Cette formation a été destinée principalement aux inspecteurs forestiers qui venaient de prester serment en date du 10 décembre 2016, pour leur permettre de connaitre le fonctionnement des outils utilisés par les communautés pour sonner des alertes sur les activités forestières illégales dans les forêts qu’elles possèdent en vertu de la coutume.
Le STR est un système qui consiste à renforcer les capacités des communautés pour faire le suivi des activités forestières, à l’aide des Smartphone doté d’une application contenant les principales dispositions de la réglementation forestière, permettant aux utilisateurs de choisir des options relatives aux illégalités forestières à transmettre à l’administration forestière pour d’éventuelle mission de vérification afin de poursuivre les auteurs des infractions. La transmission des alertes se fait à l’aide des antennes autonomes connectées aux satellites.
Cette formation de deux jours a connu la participation de 35 personnes parmi lesquelles les inspecteurs forestiers, les administrateurs des territoires de la province de l’Equateur, les membres des comités locaux de gestion, les représentants des ONG et les organes de presse.
Joseph Bolongo

samedi 10 décembre 2016

Prestation de serment des inspecteurs forestiers dans la province de l’Equateur.

Trente inspecteurs forestiers ont obtenu la qualité d’Officier de Police Judiciaire (OPJ) en compétence restreinte dans la Province de l’Equateur ce samedi 10 décembre 2016, à l’issu de la cérémonie de prestation de serment organisée au parquet général près la cour d’appel de Mbandaka. Ces OPJ constituent le premier lot des OPJ que bénéficie la Coordination Provinciale de l’Environnement de la province de l’Equateur qui, jusqu’en date de ce jour, n’avait aucun inspecteur forestier possédant la qualité d’OPJ. Ceci est le résultat de l’effort consenti par le gouvernement provincial de l’Equateur à travers le ministère de l’écologie dans sa politique de lutte contre l’exploitation illégale de bois dans la province de l’Equateur.

Au cours de cette cérémonie, le Procureur de la république près la cour d’appel de Mbandaka, Monsieur Lady Mboyo a rappelé aux nouveaux OPJ leurs devoirs qui consiste rendre service à la nation à la lumière  des textes légaux qui doivent guider leurs actions dont ils doivent rendre compte au Ministère public. Le mot du Procureur a été renchéri par le Ministre Provincial en charge de l’Ecologie, Son Excellence Ingoli Nsongo qui, dans son mot de circonstance, a rappelé aux inspecteurs forestiers leur lourde tâche d’assurer la gestion durable des forêts de la province de l’Equateur en particulier, et de la RDC en général.

Joseph Bolongo.

mercredi 23 novembre 2016

Partenaires de GASHE


La Rainforest Foundation UK (RFUK) est une Organisation Non Gouvernementale (ONG) Brita­nique qui s’engage à appuyer les premiers concernés par la néces­sité de protéger la forêt tropicale :
Les communautés autochto­nes et traditionnelles ;
Les organisations communau­taires et ONG locales.

Cette approche axée sur les bé­néficiaires vise à favoriser le dia­logue et la planification avec d’autres parties prenantes (Etat, secteur privé, ONG et partenaires financiers nationaux et internatio­naux)




Réseau Ressources Naturelles (RRN)

Projet : "Suivi En Temps Réel des activités forestières" (STR)

Le projet « Suivi En Temps Réel des activités forestières» (STR ou RTM - Real Time Monitoring) est mis en œuvre en RDC par le Groupe d’Action pour Sauver l’Homme et son Environnement (GASHE) avec l’appui de Rainforest Foundation UK (RFUK). Il consiste à fournir un appui technique aux communautés locales et autochtones pour les impliquer dans la lutte contre l’exploitation illégale du bois qui les prive de leurs droits reconnus par la loi et qui contribue à la dégradation de leurs milieux de vie ainsi qu’à l’épuisement de leurs moyens de subsistance.
Objectif général du projet
Ce projet vise à réduire les illégalités dans le secteur forestier par la participation des communautés locales et peuples autochtones grâce à la technologie de transmission des informations en temps réel.
Objectifs spécifiques
De manière spécifique, ce projet vise à :
·       Aider les communautés locales et peuples autochtones à s’approprier les activités de suivi de l’exploitation forestière ;
·       Renforcer les capacités des parties prenantes en matière de suivi et gestion des forêts ;
·       Développer une synergie d’action entre parties prenantes ;
·       Contribuer à l’augmentation des revenus issus de l’exploitation forestière.
Bénéficiaires du projet
·       Les communautés forestières locales et autochtones : dont les intérêts seront mieux représentés et les ressources mieux préservées grâce à leur implication accrue dans les processus décisionnels ;
·       L’Etat Congolais : dont les revenus issus de l’exploitation forestière peuvent augmenter notamment grâce au renforcement du contrôle forestier, qui pourra être déployé de manière plus rapide et ciblée, et à un meilleur recouvrement des revenus issus de l’exploitation forestière ;
·       Les Organisations de la Société Civile : qui pourront utilisées les informations issues du système pour leurs activités de plaidoyer.

Zones d’intervention du projet
Le projet est initialement déployé dans trois secteurs du territoire de Ingende dans la Province de l’Equateur en RDC : Eungu, Dwali et Bokatola.
Durée du projet

Ce projet est mis en œuvre sur une période de deux ans et trois mois allant de 01 janvier 2016 au 31 mars 2018.

mardi 6 septembre 2016

Qui sommes-nous

Le Groupe d’Action pour Sauver l’Homme et son Environnement, en sigle GASHE, est une Organisation Non Gouvernementale de Développement (ONGD) qui se lance dans le processus de développement communautaire et intégral de la personne humaine en prônant l’utilisation  durable des ressources de son milieu naturel.
Sa conception est motivée par une longue observation de la pauvreté de la population Congolaise malgré l’abondance des ressources naturelles de notre pays, notamment notre flore, notre faune et nos eaux, …

Les guerres successives qui déchirent notre pays et notre continent ont accentué davantage l’appauvrissement du Congo et la destruction de ses ressources naturelles dont certaines sont même classées par l’UNESCO comme patrimoine mondial.

OBJECTIF GLOBAL

Le GASHE a une vocation internationale et vise le développement intégral de l’homme à partir des ressources de l’environnement tout en les protégeant de l’utilisation abusive ou irréfléchie.

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES

·       Education, sensibilisation et encadrement de la population  sur la sécurité alimentaire et l’utilisation durable des ressources naturelles ;
·       Assainissement et lutte anti-vectorielle ;
·       Participation aux opérations d’assistance humanitaire ;
·       Mener des actions dans le cadre de la promotion des droits et des intérêts des Communautés forestières et de lutte contre la pauvreté de ces communautés.

LES RESSOURCES  DU GASHE

·       Les cotisations des membres, réguliers et spéciales ;
·       Les dons et legs ou autres subsides ;
·       Les produits des divers services prestés pour l’autofinancement et la survie de l’Organisation.